extinction


extinction

extinction [ ɛkstɛ̃ksjɔ̃ ] n. f.
• 1374; lat. exstinctio, de exstinguere « éteindre »
1Action d'éteindre. L'extinction d'un feu, d'un incendie. Extinction des feux, des lumières : moment où toutes les lumières doivent être éteintes. Clairon qui sonne l'extinction des feux dans un casernement.
2Fait de s'éteindre; perte de l'existence, de l'efficacité. disparition, 1. fin. Déplorer l'extinction d'une race, d'une ancienne famille. Espèce animale en voie d'extinction. « l'extinction du vaudeville et de l'opéra-comique, en France, serait un des plus grands bienfaits » (Gautier). Lutter jusqu'à l'extinction de ses forces. épuisement. — EXTINCTION DE VOIX. aphonie.
Dr. Extinction d'un droit, d'un privilège, d'une obligation. abolition, annulation. Prescription entraînant l'extinction de l'action (prescription extinctive ou libératoire).
⊗ CONTR. Allumage, attisement, embrasement. Développement, propagation.

extinction nom féminin (latin exstinctio, -onis, de exstinguere, éteindre) Action d'éteindre ce qui était allumé, de refroidir ce qui était incandescent : L'extinction d'un incendie. État de ce qui s'affaiblit, cessation d'une activité : L'extinction de l'enthousiasme. Destruction, disparition : Lutter jusqu'à l'extinction de ses forces. Absence de descendants mettant fin à une variété, à une espèce animale ou végétale. Astronautique Arrêt de la combustion d'un propulseur. Interruption momentanée de la réception des signaux émis par un engin spatial, pendant la traversée des couches denses d'une atmosphère ou lors du passage de l'engin derrière un astre. Chimie Hydratation de la chaux vive. Physique Disparition dans un rayonnement électromagnétique de certaines longueurs d'onde par suite d'interférences, de polarisation ou d'absorption. ● extinction (expressions) nom féminin (latin exstinctio, -onis, de exstinguere, éteindre) Extinction des feux, ordre de fermer les lumières au moment de dormir, moment où on ferme les lumières ; batterie ou sonnerie militaire pour marquer l'heure ou toute lumière doit être éteinte dans les chambrées ou les cantonnements. Extinction de voix, affaiblissement de la voix qui fait qu'on devient aphone. ● extinction (synonymes) nom féminin (latin exstinctio, -onis, de exstinguere, éteindre) État de ce qui s'affaiblit, cessation d'une activité
Synonymes :
- épuisement
- fin
Destruction, disparition
Synonymes :
Astronautique. Interruption momentanée de la réception des signaux émis par un...
Synonymes :

extinction
n. f.
d1./d Action d'éteindre; état de ce qui est éteint. Extinction du feu.
MILIT Extinction des feux: moment où toutes les lumières doivent être éteintes.
|| TECH Arrêt de la combustion dans un propulseur.
d2./d Fig. Cessation de l'activité, de l'existence. Extinction de voix.
Extinction d'une dynastie.

⇒EXTINCTION, subst. fém.
A.— Action d'éteindre quelque chose ou de s'éteindre; résultat de l'action. Des lanternes vitrées, dont la bougie brûle jusqu'à extinction (BRASILLACH, Corneille, 1938, p. 89) :
1. Pas une fumée ne s'échappait de ses flancs. Pas une flamme ne se décelait dans les cavités profondes. (...) L'atmosphère même, au dedans de ce cratère, n'était saturée d'aucune vapeur sulfureuse. C'était plus que le sommeil d'un volcan, c'était sa complète extinction.
VERNE, Île myst., 1874, p. 91.
Extinction des feux. Heure à laquelle toutes les lumières doivent être éteintes dans une caserne; sonnerie de clairon qui l'annonce. Alors, dans un quartier militaire, éclata la sonnerie de l'extinction des feux (THARAUD, Dingley, 1906, p. 105).
DR. Extinction des feux/des bougies. [Dans la vente d'immeubles aux enchères] Moment où l'adjudication est prononcée au profit du dernier et plus fort enchérisseur à l'extinction des trois bougies. L'enchérisseur devient adjudicataire définitif, non par le seul fait de l'extinction des trois bougies, mais par la prononciation de l'adjudication par le juge (Nouv. répert. de dr., Paris, Dalloz, 1965, p. 1016). Cf. aussi chaleur B 2 c.
B.— P. ext.
1. Jusqu'à extinction de la chaleur naturelle ou jusqu'à extinction. Jusqu'à n'en pouvoir plus. Crier jusqu'à extinction (Ac. 1835-1932). C'est l'âne qui remonte et jette toute sa voix dehors et brait, jusqu'à extinction, qu'il s'en fiche, qu'il s'en fiche (RENARD, Hist. nat., 1896, p. 100).
2. Extinction de voix. Enrouement prononcé de la voix au point que le sujet en est presque aphone. Extinction de voix par suite d'une laryngite tuberculeuse (GIDE, Journal, 1933, p. 1167).
C.— Au fig. Action de faire cesser, de faire disparaître quelque chose; disparition, cessation de quelque chose.
1. Domaine abstr. Elle [une société] s'occupe de l'extinction de la mendicité dans Paris (FOURIER, Nouv. monde industr., 1830, p. 82). L'extinction du désir (AMIEL, Journal, 1866, p. 412).
2. [En parlant de race, de famille, d'espèce, n'ayant plus de représentant en vie] L'extinction d'une famille était considérée comme un danger pour la religion et pour l'état (BARRÈS, Cahiers, t. 2, 1899-1901, p. 153). Plusieurs de ces formes primitives d'existence sont périssables; plusieurs sont éteintes ou en voie d'extinction (VIDAL DE LA BL., Princ. géogr. hum., 1921, p. 9) :
2. Je tombe, cet avant-dîner, dans une conversation de Daudet avec Finot (...) sur l'agonie des races, sur la mort d'un peuple et sur le décès de la langue, dont il ne reste plus, comme l'a dit Chateaubriand, que les mots répétés par les perroquets sur la cime des arbres. Et Finot parle de l'extinction d'une peuplade en Russie, dont il ne reste plus qu'un individu et sur laquelle un philologue a fait un gros volume.
GONCOURT, Journal, 1895, p. 827.
3. Acte mettant fin à un lien juridique. L'extinction de l'usufruit (Code civil, 1804, art. 603, p. 112) :
3. Section IV. Comment les servitudes s'éteignent.
703. Les servitudes cessent lorsque les choses se trouvent en tel état qu'on ne peut plus en user.
704. Elles revivent si les choses sont rétablies de manière qu'on puisse en user; à moins qu'il ne se soit déjà écoulé un espace de temps suffisant pour faire présumer l'extinction de la servitude, ainsi qu'il est dit à l'art. 707.
Code civil, 1804, p. 129.
Rem. La docum. atteste un emploi dans lequel extinction signifie « cessation du mouvement, arrêt ». Les résistances passives (...) tendent à conduire le mouvement vibratoire [pendulaire] à l'extinction pure et simple (ANDRADE, Horlog., 1924, p. 58). Cf. aussi extinguible, s.v. extincteur.
Prononc. et Orth. :[]. Cf. é-1. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1374 (J. GOULAIN, Trad. du Ration. de G. Durant, B.N. 437, f° 122 v° ds GDF. Compl. : L'extinction des cierges). Empr. au lat. class. ex(s)tinctio, -onis « extinction, fin », b. lat. « action d'éteindre le feu » formé sur le supin exstinctum de exstinguere « éteindre ». Fréq. abs. littér. :220. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 403, b) 365; XXe s. : a) 176, b) 289.

extinction [ɛkstɛ̃ksjɔ̃] n. f.
ÉTYM. 1488; lat. exstinctio, du supin de exstinguere « éteindre ».
1 Action d'éteindre. || L'extinction d'un feu, d'un incendie.
1 On reconnaît la présence de cette exhalaison à la flamme d'une chandelle, qui commence par tourner et diminuer, jusqu'à extinction.
Buffon, Hist. nat. des minéraux, t. II, p. 289, in Littré.
2 L'eau est l'agent d'extinction universellement employé et, depuis les temps les plus reculés, nos ancêtres s'étaient vite aperçus que la pluie diminuait l'intensité d'un incendie et qu'une nappe d'eau en arrêtait la propagation.
A. Faure et R. Beltranelli, le Feu, p. 51.
Extinction des feux, des lumières : moment où toutes les lumières doivent être éteintes. || Clairon qui sonne l'extinction des feux dans un casernement. || Extinction des feux dans un internat, un pensionnat, un camp.Spécialt. Sonnerie militaire pour obtenir l'extinction des feux.
3 Des trompettes et des cors de chasse sonnent de longues fanfares avant l'extinction des feux.
Jérôme et Jean Tharaud, Marrakech, p. 65.
4 Le spectacle ne commença que fort tard, ce qui mit mal à son aise Edmond qui attendait merveille de l'extinction des lumières.
Aragon, les Beaux Quartiers, p. 214.
Dr. Procéd. || Extinction des feux, des bougies, se dit du moment où cessent de brûler les bougies allumées lors d'une adjudication.
2 (1680). Fig. Perte de l'existence, de l'efficacité (de qqch.). || Déplorer l'extinction d'une race, d'une ancienne famille. || Ethnie en voie d'extinction. Disparition, fin. || Lutter contre la maladie jusqu'à l'extinction de ses forces. Destruction, épuisement. Absolt. || Jusqu'à extinction. || Orateur qui tient la tribune jusqu'à extinction.(1692). || Extinction de voix. Aphonie; → aussi Enrouement.(Abstrait). || L'extinction du mal (→ Consommation, cit. 3), de la pauvreté. || L'Extinction du paupérisme, œuvre du futur Napoléon III (1846).
5 (…) nous nous plaisons à reconnaître que l'extinction du vaudeville et de l'opéra-comique, en France (genre national), serait un des plus grands bienfaits de la presse et du ciel.
Th. Gautier, Préface de Mlle de Maupin, éd. critique Matoré, p. 43.
(1690, Furetière). Cessation (d'un droit). Abolition, annulation, décharge. || L'extinction d'un droit, d'un privilège, d'une obligation (→ Confusion, cit. 7). || L'extinction d'une dette, d'une servitude. || Prescription extinctive ou libératoire, qui entraîne l'extinction de l'action.
3 (1686, Sévigné). Vx. Coma.
CONTR. Allumage, attisement, embrasement. — Feu, incendie. — Développement, propagation.
DÉR. Extincteur.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • extinction — Extinction. s. f. Action par laquelle on esteint. Extinction d un embrasement. on adjugea cette ferme, cette terre à l extinction de la chandelle. On dit aussi, l Extinction de la chaleur naturelle. On dit aussi fig. L extinction d un crime. l… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Extinction — Ex*tinc tion, n. [L. extinctio, exstinction: cf. F. extinction.] 1. The act of extinguishing or making extinct; a putting an end to; the act of putting out or destroying light, fire, life, activity, influence, etc. [1913 Webster] 2. State of… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Extinction — (v. lat.), so v.w. Exstinction …   Pierer's Universal-Lexikon

  • extinction — index aberemurder, abolition, ademption, cancellation, catastrophe, death, demise (death), destruction …   Law dictionary

  • extinction — EXTINCTION: Ne s emploie qu avec paupérisme …   Dictionnaire des idées reçues

  • extinction — early 15c., from L. extinctionem/exstinctionem (nom. extinctio/exstinctio), noun of action from pp. stem of extinguere/exstinguere (see EXTINGUISH (Cf. extinguish)). Originally of fires, lights; figurative use, of wiping out a material thing (a… …   Etymology dictionary

  • extinction — see under extinguish at ABOLISH …   New Dictionary of Synonyms

  • extinction — [n] dying out annihilation, death, destruction, elimination, end of life, no life, obsolescence, thing of the past*; concept 252 …   New thesaurus

  • extinction — ► NOUN ▪ the state or process of being or becoming extinct …   English terms dictionary

  • extinction — [ek stiŋk′shən, ikstiŋk′shən] n. [ME extinccioun < L exstinctio < exstinctus: see EXTINCT] 1. a putting out or being put out, as of a fire 2. a destroying or being destroyed; annihilation; abolition 3. the fact or state of being or becoming …   English World dictionary